Ma passion pour la céramique s’est révélée alors que je me destinais à devenir Restauratrice d’Oeuvres d’Art. Je me suis alors dirigée vers le BTS Concepteur en Art et Industrie Céramique. Le toucher de la matière m’y fait défaut, je passe alors le CAP Tournage avec détermination et enthousiasme. Toujours pour rester fidèle à ce domaine, je trouve un emploi en tant que décoratrice dans une poterie familiale alsacienne renommée où je découvre l’usage de la poire et des engobes*. Mais la création et la manipulation de la terre me manquent, je décide donc de quitter ce poste afin de m’établir comme Céramiste.

Très attachée aux objets, j’aime les penser, les créer et les réaliser. Un objet est pour moi, lié au souvenir. Quant au fait main, il apporte la petite touche qui rend l’objet unique et augmente sa valeur d’estime.

Engobe* : terre liquide colorée ou non qui permet de créer un décor lorqu’il est appliqué au pinceau ou à la poire. Il peut colorer une pièce lorsqu’il est utilisé sur toute la surface de celle-ci et peut être gravé.

Cursus scolaire

2010 BAC STI Arts Appliqués, Lycée St Vincent de Paul, Algrange (57)

2010-2011 1ère année Conservation et Restauration d’oeuvres d’Art, ESAA St Luc, Liège

2013 BTS Concepteur en Art et Industrie Céramique, Lycée des métiers de la Céramique Henry Moisand, Longchamp (21)

2014 CAP Tournage, Lycée des métiers de la Céramique Henry Moisand, Longchamp (21)

Stage et emploi

2012 5 semaines, Atelier Bleu d’Argile, Vallauris (06)

2013 3 semaines, chez Pascal Duguet, Le Tholy (88)

2013 3 semaines, chez Laurence Fontaine, Lyon (69)

2015-2017 Décoratrice, Poterie Beck, Soufflenheim (67)

Mon travail

J’utilise le grès blanc. C’est une terre qui demande une cuisson haute température . Une première cuisson nommée le dégourdi à 980°C cuit la terre mais la laisse poreuse pour pouvoir être émaillée. La seconde cuisson se fait à 1280°C  et permet au tesson de se vitrifier dans la masse. Un grès même non émaillé restera donc étanche.

Les pièces passent au lave-vaisselle à 60°C, au four et au micro-ondes.

A propos de ma première collection

Collection Long Line

Première née de l’atelier, cette collection a pour origine un seul et unique croquis d’une tasse dessinée dans mon carnet trois ans auparavant. D’autres pièces sont venues s’y ajouter pour composer un ensemble aux lignes épurées. J’ai apporté un contraste visuel et tactile par un jeu entre l’émail lisse et blanc et la terre laissée brute.